Première mention d’un paroxyclaenidé (Mammalia, Cimolesta) hors d'Europe - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2022

Première mention d’un paroxyclaenidé (Mammalia, Cimolesta) hors d'Europe

Résumé

Entre 1999 et 2004, huit molaires isolées d’un étrange mammifère ont été découvertes dans des dépôts de l’Oligocène inférieur des collines Bugtis, au Pakistan (Paali Nala, Dera Bugti locus C2 ; Membre Bugti ; Formation Chitarwata). En raison de leur morphologie singulière, ces molaires sont longtemps demeurées énigmatiques. Cependant, la récente publication de nouveaux paroxyclaenidés (Mammalia, Cimolesta) de l’Eocène inférieur (Yprésien ; MP7-MP10) d’Europe a permis d’entrevoir de possibles affinités avec les dents de l’Oligocène du Pakistan. Ainsi, nous proposons d’attribuer ces dernières à un paroxyclaenidé. La morphologie dentaire de ce taxon est cependant singulière au sein des Paroxyclaenidae, ce qui nous a conduit à proposer une nouvelle espèce et un nouveau genre dédiés au regretté Jean-Loup Welcomme, récemment disparu. Avec une masse corporelle estimée aux alentours de 4,2 kg, ce mammifère est d’ailleurs le plus grand paroxyclaenidé jamais découvert. La présence d’un paroxyclaenidé dans l’Oligocène du Pakistan est quelque peu inattendue dans la mesure où ces mammifères n’étaient jusqu’à présent connus que (1) en Europe et (2) durant l’Eocène. Qui plus est, cette nouvelle forme est attribuée à la sous-famille Merialinae, qui s’est éteinte en Europe autour de la transition Yprésien/Lutétien, donc bien avant l’intervalle stratigraphique de Paali Nala C2. La présence chez ce taxon d’une série de caractères inhabituels au sein des mérialinés permet de supposer qu’une lignée sud-asiatique a divergé de ses homologues européens, sans doute au cours de l’Yprésien. Une telle hypothèse est notamment soutenue par les similitudes fauniques entre les faunes européennes et celles du sous-continent indien durant l’Yprésien (e.g., Vastan). Enfin, notre découverte renforce l’hypothèse selon laquelle certaines régions d’Asie du Sud, comme les collines Bugtis, furent vraisemblablement un refuge tropical humide, pour certains taxons qui disparaissent d’Europe occidentale pendant la détérioration climatique globale enregistrée à la transition Eocène/Oligocène.

Domaines

Paléontologie
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03700478 , version 1 (21-06-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03700478 , version 1

Citer

Floréal Solé, Syed Rafiqul Hassan Baqri, Nayyer Iqbal, Ghazala Roohi, Pierre‐olivier Antoine, et al.. Première mention d’un paroxyclaenidé (Mammalia, Cimolesta) hors d'Europe. Congrès Association Paléontologique Française (APF) 2022 : « Bicentenaire du mot Paléontologie », APF, May 2022, Montpellier, France. pp.44. ⟨hal-03700478⟩
58 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More