Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Faire sa peine : à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur

Résumé : Comment enferme-t-on la jeunesse délinquante aujourd’hui, en France ? Quels sont les ressorts de ce quotidien enfermé et vécu par des filles et des garçons, âgés de 13 à 18 ans ? Entre 2008 et 2010, Laurent Solini accède à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur, première des six structures de ce type à ouvrir ses portes. Il étudie alors les débuts de cette prison dite « d’un genre nouveau » qui pense réussir là où tous les dispositifs de prise en charge précédents ont échoué, qui pense parvenir à conjuguer enfermement, éducation et réinsertion. Positionné au cœur des groupes formés par les jeunes détenus durant près de deux ans et demi, le sociologue appréhende les trajectoires, les conduites, les postures et les relations intra-muros. Il montre que cette incarcération en train de se faire, loin d’apparaître éducative, constitue l’embase d’une mise en scène de la vie enfermée. Les façades du « bonhomme », du « bon détenu », du « trafiquant » et de la « victime » se mêlent au sein des échanges, devenant le cadre premier des interactions en détention.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-03689845
Contributeur : Laurent Solini Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mardi 7 juin 2022 - 16:02:20
Dernière modification le : vendredi 5 août 2022 - 10:54:42

Identifiants

  • HAL Id : hal-03689845, version 1

Collections

Citation

Laurent Solini. Faire sa peine : à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur. Questions de société. Champ Social, pp.222, 2017, Laurent Mucchielli, 979-10-346-0384-8. ⟨hal-03689845⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3