(Dé)mobilisations d’entre-deux tours - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Pôle Sud - Revue de science politique de l'Europe méridionale Année : 2016

(Dé)mobilisations d’entre-deux tours

(1) , (1) , (1)
1

Résumé

This article presents the results of a study leaded in Montpellier (France) during three “two-rounds” local elections organized between March 2014 and December 2015. With an exhaustive exam of the voting lists of each voting stations of the city, we have measured the turnover rate for each of them, i.e. the rate of voters who only have participated in one round during an election. We can establish that the turnover rate for these local elections varies between 13.5% and 16.5% of the global electorate. Finally, these results are a different way to interpret the voting turnout. Moreover, including these results in several Principal Components Analysis constructed with electoral and census data relied on the voting station scale, we are able to give a better understanding of the electoral results and of the transfer of votes from one candidate to another during each elections. The renewal of the electorate, because it implies strong mobilisation and de-mobilisation flows, appears to be one of the key factors of an election, determined both by sociological variables and the structure of the political offer.
Cet article présente les résultats d’une étude menée à Montpellier durant les trois élections locales organisées entre mars 2014 et décembre 2015. A partir d’un examen exhaustif des listes d’émargement de l’ensemble des bureaux de vote de la ville, nous avons pu mesurer pour chacun d’eux le taux de renouvellement de l’électorat, soit le taux d’électeurs n’ayant participé seulement à un tour lors de chaque élection. Nous avons ainsi pu établir que, lors de ces élections locales, ce phénomène représentait entre 13,5% et 16,6% des inscrits. Ces résultats permettent d’interpréter d’une façon dynamique et précise la participation électorale. De plus, en intégrant ces données dans différentes Analyses en Composantes Principales (ACP) construites à partir des résultats électoraux propres à chaque élection et des données de recensement INSEE collectées par IRIS et ventilées à l’échelle des bureaux de vote, nous avons pu fournir une interprétation précise des recompositions et des reports électoraux à l’œuvre au cours de la période considérée. Le renouvellement de l’électorat d’un tour à l’autre de l’élection, parce qu’il implique des mouvements de mobilisation et de démobilisation, apparaît ainsi comme un facteur clef de l’élection, déterminé à la fois par des variables sociologiques mais aussi par la structure de l’offre politique locale.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03126927 , version 1 (01-02-2021)

Identifiants

Citer

Julien Audemard, François Buton, Nicolas Ferran. (Dé)mobilisations d’entre-deux tours. Pôle Sud - Revue de science politique de l'Europe méridionale, 2016, 44 (1), pp.73-95. ⟨10.3917/psud.044.0073⟩. ⟨hal-03126927⟩
25 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More