Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Processes and deformation rates generating seismicity in metropolitan France and conterminous Western Europe

Résumé : La majeure partie de la France métropolitaine et de l’Europe occidentale voisine est actuellement située dans le domaine intraplaque Eurasie, loin des principales limites de plaques (la dorsale atlantique et la zone de convergence Nubie – Eurasie). Comme dans les autres régions intraplaques, les taux de déformation et de sismicité actuels sont très lents, résultant dans de fortes limites et incertitudes sur la sismotectonique actuelle et les aléas sismiques. Au cours des deux dernières décennies, de nouvelles données et recherches géologiques, sismologiques et géodésiques ont mis en évidence des modes de déformation inattendus en France métropolitaine, comme l’extension ca. 0,5 mm a−1 perpendiculaire à la chaîne dans les Pyrénées et les Alpes occidentales qui ne peut pas être associée à l’histoire de formation des montagnes. Ailleurs, les données actuelles sur la déformation et la sismicité fournissent une image partielle qui indique des régimes de déformation généralement en extension ou décrochement (sauf dans l’avant-pays des Alpes occidentales). Une revue des nombreuses études et observations montre que la tectonique des plaques (mouvement des plaques, convection du manteau) n’est pas le seul, ni probablement le principal moteur de la déformation actuelle et de la sismicité, et que des processus supplémentaires doivent être envisagés, tels que l’énergie potentielle de la topographie, l’érosion ou le réajustement isostatique glaciaire depuis la dernière glaciation. Le rôle exact de chaque processus varie probablement d’une région à l’autre et reste à caractériser. De plus, l’héritage structural (affaiblissement de la croûte / du manteau à la suite d’événements tectoniques passés) peut jouer un rôle important dans la localisation et l’amplification de la déformation jusqu’à des facteurs de 5–20, ce qui pourrait expliquer une partie de la variabilité spatiale de la sismicité. Sur la base de cette revue, nous identifions trois axes de recherche qui devraient être développés pour mieux caractériser la sismicité, les taux de déformation et les processus associés en France métropolitaine : la sismicité macrosismique et historique, notamment en ce qui concerne les estimations des magnitudes de moment ; la déformation géodésique, y compris dans les régions de faible sismicité où le rapport de la déformation sismique à asismique reste un paramètre majeur inconnu ; un cadre sismotectonique intégré et cohérent comprenant modèles numériques et données géologiques, sismologiques et géodésiques. Ce dernier a le potentiel pour des améliorations significatives dans la caractérisation de la sismicité et des aléas sismiques en France métropolitaine mais aussi en Europe occidentale.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [162 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.umontpellier.fr/hal-02941751
Contributeur : Gm Aigle Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 17 septembre 2020 - 14:11:21
Dernière modification le : mardi 17 mai 2022 - 13:36:03
Archivage à long terme le : : jeudi 3 décembre 2020 - 09:39:31

Fichier

bsgf190089.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale 4.0 International License

Identifiants

Citation

Stéphane Mazzotti, Hervé Jomard, Frédéric Masson. Processes and deformation rates generating seismicity in metropolitan France and conterminous Western Europe. Bulletin de la Société Géologique de France, Société géologique de France, 2020, 191 (1), ⟨10.1051/bsgf/2020019⟩. ⟨hal-02941751⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

96

Téléchargements de fichiers

194