Evolution sédimentologique et dynamique des charges solides dans l'hydrosystème fluvio-lagunaire du sud-ouest du Bénin

Résumé : Les bassins-versants des milieux tropicaux humides sont de plus en plus marqués par une dégradation des terres et des eaux, liée aux multiples activités qu’ils offrent à la population riveraine. Cette occupation anarchique a facilité une forte érodibilité des terres et par corollaire une forte turbidité des eaux des cours et plans d’eau et par conséquent une réduction de la profondeur du lit du complexe fluvio-lagunaire. L’objectif de cette étude est d’évaluer les superficies de comblement et de creusement des lits et les apports solides au complexe fluvio-lagunaire à partir des charges turbides avant et après la mise en eau barrage de Nangbéto, car ce dernier joue un rôle non négligeable dans l’évolution des flux terrigènes. Les données utilisées sont les précipitations, les débits, les MES, la turbidité, les charges solides et la bathymétrie. Les MES et la turbidité des eaux existantes, mais très peu disponibles ont permis néanmoins d’évaluer les charges solides drainées par les lames d’eau écoulées et précipitées dans le complexe. La bathymétrie quant à elle, permet d’analyser l’évolution sédimentologique du complexe. Le calcul du taux de dénudation et de l’agressivité climatique de Fournier (1962) permet d’apprécier également les effets des précipitations sur l’érosivité des terres. A tout cela s’ajoute les données d’observation de terrain. Les résultats montrent que la dégradation du couvert végétal associée aux maxima pluviométriques soutiennent a priori une forte érosivité des sols et donc un fort taux de dénudation. Ainsi, les transports des charges solides de l’amont vers l’aval s’intensifient après la mise en eau du barrage et les dépôts s’opèrent prioritairement dans la partie aval, favorisés par la réduction de la profondeur du système lagunaire. Une augmentation des charges solides au fond comme en surface vers la fin de mars, qui correspond au début de la grande saison des pluies dans le domaine subéquatorial est enregistrée. Les plus importantes quantités de MES dans le bassin ne sont enregistrées en moyenne que pendant 8 % du temps de hautes eaux, plus que ne l’avait estimé Fournier (2004) à 5 %. Cette différence pourrait provenir de la taille du bassin et aussi du régime pluviométrique.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02146325
Contributeur : Mélanie Karli <>
Soumis le : lundi 3 juin 2019 - 18:14:19
Dernière modification le : vendredi 7 juin 2019 - 01:27:09

Fichier

AMOUSSOU_2_total.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02146325, version 1

Collections

Citation

Amoussou Ernest, Totin Henri, Kaki Christophe, Houessou Sotelle, Houndénou Constant, et al.. Evolution sédimentologique et dynamique des charges solides dans l'hydrosystème fluvio-lagunaire du sud-ouest du Bénin. Conférence Internationale sur l'Hydrologie des Grands Bassins Fluviaux de l’Afrique, Oct 2015, Hammamet, Tunisie. ⟨hal-02146325⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

33

Téléchargements de fichiers

55