9. Des femmes et des réseaux : mentoring et réseaux affinitaires au service de l'égalité

Résumé : La persistance du plafond de verre dans les entreprises françaises tient au cumul de résistances sociales et organisationnelles (effets de structure) et de freins relationnels (effets de réseau) qui entravent, limitent et retardent l’insertion professionnelle et l’avancement des femmes-cadres. Ces barrières créent des distorsions systémiques à caractère sexiste qui nuisent à l’épanouissement personnel et professionnel ainsi qu’au bien-être au travail des cadres-femmes, tout autant qu’elles peuvent affecter la performance globale des organisations. Au final, elles favorisent la perpétuation et la reproduction d’inégalités sociales sur base genrée. Cet article se penche sur les freins relationnels faisant offense à la progression méritocratique des cadres-femmes au sein des entreprises françaises. Il esquisse des propositions managériales destinées à favoriser le franchissement du plafond de verre, centrées sur le développement de dispositifs organisationnels à substrat relationnel, tels le mentoring et les réseaux affinitaires.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02049816
Contributeur : Anthony Herrada <>
Soumis le : mardi 26 février 2019 - 16:27:14
Dernière modification le : jeudi 6 juin 2019 - 14:42:35

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Maria Giuseppina Bruna, Mathieu Chauvet. 9. Des femmes et des réseaux : mentoring et réseaux affinitaires au service de l'égalité. Regards croisés sur l'économie, Association Regards Croisés sur l'Économie, 2014, 15, pp.166-182. ⟨10.3917/rce.015.0166⟩. ⟨hal-02049816⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27