Bien utiliser le temps qu’il nous reste, c’est important. Une étude exploratoire de la pression temporelle ultime et de son influence sur le bénévolat des personnes âgées - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2013

Bien utiliser le temps qu’il nous reste, c’est important. Une étude exploratoire de la pression temporelle ultime et de son influence sur le bénévolat des personnes âgées

Résumé

Cet article présente le concept de pression temporelle ultime (PTU), soit la conscience d’un temps restant à vivre limité et les sentiments l’accompagnant. Après une revue de littérature, la PTU est approfondie par une analyse thématique de 18 entretiens effectués auprès de retraités. La conscience d’un temps compté apparaît davantage associée à des affects positifs (enthousiasme, sérénité) que négatifs (tristesse, regrets). Aussi, une transition entre pressions temporelles chronique et ultime est observée. Ces mécanismes semblent affecter les motivations à donner son temps, d’où l’intérêt du concept de PTU pour la segmentation et la fidélisation des bénévoles retraités par les associations.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01993781 , version 1 (25-01-2019)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01993781 , version 1

Citer

Andréa Gourmelen, Marine Le Gall-Ely, Bertrand Urien. Bien utiliser le temps qu’il nous reste, c’est important. Une étude exploratoire de la pression temporelle ultime et de son influence sur le bénévolat des personnes âgées. Actes du 29ème congrès de l’Association Française du Marketing (AFM), May 2013, La Rochelle, France. ⟨hal-01993781⟩
107 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More