Outcome of adults with Eisenmenger syndrome treated with drugs specific to pulmonary arterial hypertension: A French multicentre study - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Archives of cardiovascular diseases Année : 2017

Outcome of adults with Eisenmenger syndrome treated with drugs specific to pulmonary arterial hypertension: A French multicentre study

Devenir des adultes avec syndrome d’Eisenmenger traités par médicaments spécifiques anti-hypertenseur pulmonaire : données d’une étude multicentrique française

Xavier Jaïs
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 944439
Xavier Iriart
Adelaïde Richard
  • Fonction : Auteur
Jelena Radojevic
  • Fonction : Auteur
Elise Barre
  • Fonction : Auteur
Damien Bonnet
Olivier Sitbon
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 944445
Elie Fadel
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 852957

Résumé

Background: The relationship between pulmonary arterial hypertension-specific drug therapy (PAH-SDT) and mortality in Eisenmenger syndrome (ES) is controversial. Aims: To investigate outcomes in patients with ES, and their relationship with PAH-SDT. Methods: Retrospective, observational, nationwide, multicentre cohort study. Results: We included 340 patients with ES: genetic syndrome (n = 119; 35.3%); pretricuspid defect (n = 75; 22.1%). Overall, 276 (81.2%) patients received PAH-SDT: monotherapy (endothelin receptor antagonist [ERA] or phosphodiesterase 5 inhibitor [PDE5I]) 46.7%; dual therapy (ERA + PDE5I) 40.9%; triple therapy (ERA + PDE5I + prostanoid) 9.1%. Median PAH-SDT duration was 5.5 years [3.0–9.1 years]. Events (death, lung or heart-lung transplantation) occurred in 95 (27.9%) patients at a median age of 40.5 years [29.4–47.6]. The cumulative occurrence of events was 16.7% [95% confidence interval 12.8–21.6%] and 46.4% [95% confidence interval 38.2–55.4%] at age 40 and 60 years, respectively. With age at evaluation or time since PAH diagnosis as time scales, cumulative occurrence of events was lower in patients taking one or two PAH-SDTs (P = 0.0001 and P = 0.004, respectively), with the largest differences in the post-tricuspid defect subgroup (P < 0.001 and P < 0.02, respectively) versus patients without PAH-SDT. By multivariable Cox analysis, with time since PAH diagnosis as time scale, New York Heart Association/World Health Organization functional class III/IV, lower peripheral arterial oxygen saturation and pretricuspid defect were associated with a higher risk of events (P = 0.002, P = 0.01 and P = 0.04, respectively), and one or two PAH-SDTs with a lower risk of events (P = 0.009). Conclusions: Outcomes are poor in ES, but seem better with PAH-SDT. ES with pretricuspid defects has worse outcomes despite the delayed disease onset.
Contexte: L’intérêt du traitement médical spécifique (TMS) de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) dans le syndrome d’Eisenmenger (SE) est controversé. Objectifs: Étudier le pronostic à long terme des patients ayant un SE et la relation avec le TMS. Méthodes: Une cohorte observationnelle longitudinale multicentrique rétrospective historique française de 340 SE a été constituée. Résultats: Le shunt était prétricuspide dans 75 cas (22,1 %). Au total, 276 (81,2 %) patients étaient sous TMS (monothérapie 46,7 % ; bi-thérapie 40,9 % ; tri-thérapie 9,1 %). La durée médiane de TMS était de 5,5 ans [3,0–9,1]. Un événement clinique majeur (ECM : décès, transplantation cardiopulmonaire ou bipulmonaire) a été observé dans 95 (27,9 %) cas à un âge médian de 40,5 [29,4–47,6] ans. La survenue cumulée d’un ECM était de 16,7 % [IC 95 % 12,8–21,6 %] et 46,4 % [IC 95 % 38,2–55,4 %] à l’âge de 40 et 60 ans. Avec l’âge ou le délai depuis le premier examen comme échelle temporelle, la survenue cumulée des ECM était moindre chez les patients sous un ou deux TMS (p = 0,0001 et p = 0,004), en particulier chez les patients avec un shunt post-tricuspide (p < 0,001 et p < 0,02) comparée aux patients sans TMS. Une analyse multivariée de Cox avec le délai depuis le diagnostic de l’HTAP comme échelle temporelle a montré qu’une classe fonctionnelle III ou IV de la NYHA/WHO, une saturation périphérique en oxygène basse (en variable continue), un shunt pré-tricuspide et l’absence de TMS étaient associés à un risque augmenté d’ECM (p = 0,002 ; p = 0,01 ; p = 0,04 and p = 0,009, respectivement). Conclusions: Le TMS dans le SE semble associé à un meilleur pronostic. Néanmoins, même avec un traitement médical palliatif, le pronostic du SE reste altéré. Les patients avec un shunt prétricuspide ont un profil clinique et un pronostic plus sombre malgré une survenue plus tardive de l’HTAP.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017 Hascoet et al., Outcome of adults with.pdf (50.37 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01831902 , version 1 (07-04-2020)

Identifiants

Citer

Sébastien Hascoet, Emmanuelle Fournier, Xavier Jaïs, Lauriane Le Gloan, Claire Dauphin, et al.. Outcome of adults with Eisenmenger syndrome treated with drugs specific to pulmonary arterial hypertension: A French multicentre study. Archives of cardiovascular diseases, 2017, 110 (5), pp.303-316. ⟨10.1016/j.acvd.2017.01.006⟩. ⟨hal-01831902⟩
240 Consultations
57 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More