Reasons for non-intensification of treatment in people with type 2 diabetes receiving oral monotherapy: Outcomes from the prospective DIAttitude study - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Annales d'Endocrinologie Année : 2016

Reasons for non-intensification of treatment in people with type 2 diabetes receiving oral monotherapy: Outcomes from the prospective DIAttitude study

Raisons de la non-intensification du traitement du diabète de type 2 sous traitement oral en monothérapie : résultats de l’étude prospective DIAttitude

Résumé

Objectives: To describe the management of glucose-lowering agents in people with type 2 diabetes initially on oral monotherapy, cared for by French general practitioners, and to identify reasons underlying treatment non-intensification. Methods: People with type 2 diabetes on oral monotherapy were recruited by general practitioners and followed-up over 12 months. Patient characteristics, HbA1c, and glucose-lowering treatments were recorded electronically. Management objectives and reasons for treatment non-intensification were solicited from the general practitioners. Results: A total of 1212 patients were enrolled by 198 general practitioners; 937 patients (mean age 68 years) were treated with oral monotherapy, and 916 patients had at least two successive HbA1c values recorded. Of these, 390 patients (43%) had HbA1c ≥ 6.5% on both occasions, and 164/390 (42%) had their treatment intensified. The 226 patients whose treatment was not intensified were older (69 ± 11 years vs. 66 ± 12 years, P = 0.02) and had better glycaemic control at study inclusion (6.9% ± 0.6 vs. 7.3% ± 0.8, P < 0.0001) than treatment intensified patients. Among uncontrolled patients, there were no differences in general practitioner treatment objectives at inclusion for treatment intensified and non-intensified patients; the main reason given by general practitioners for non-intensification was that the patient had an adequate HbA1c (66%). HbA1c did exceed the 6.5% target, but was less than 7.0% in 69% of cases. Conclusions: General practitioners showed a patient-centred approach to treatment, but clinical inertia was apparent for 31% of the uncontrolled patients.
Objectifs: Décrire les pratiques des médecins généralistes français concernant l’intensification du traitement des diabétiques de type 2 mal-équilibrés et traités au départ par hypoglycémiants oraux en monothérapie et identifier les raisons d’une non-intensification du traitement. Méthodes: Des diabétiques de type 2 sous monothérapie orale ont été recrutés par des médecins généralistes et suivis pendant 12 mois; leurs caractéristiques, HbA1c et traitements hypoglycémiants ont été enregistrés par électronique. Les objectifs de prise en charge par les médecins généralistes et les raisons d’une non-intensification de traitement ont été notés. Résultats: Un total de 1212 patients avec un diabète de type 2 ont été recrutés par 198 généralistes ; 937 (âge moyen 68 ans) ont été traités par hypoglycémiant oral en monothérapie, parmi lesquels 916 ont eu au moins deux mesures successives d’HbA1c. Parmi eux, 390 (43 %) ont présenté une HbA1c ≥ 6,5 % deux fois au cours du suivi, et 164/390 (42 %) ont bénéficié d’une intensification de traitement. Les 226 patients n’ayant pas bénéficié de cette intensification étaient plus âgés (69 ± 11 vs 66 ± 12 ans, p = 0,02) et présentaient une meilleur équilibre glycémique à l’inclusion (6,9 % ± 0,6 vs 7,3 % ± 0,8, p < 0,0001). Parmi les patients non-équilibrés, il n’y avait pas de différence des objectifs de traitement à l’inclusion selon qu’ils aient bénéficié d’un traitement intensifié ou pas ; les raisons d’une non-intensification étaient que l’HbA1c (66 %) étaient adéquates. En effet, l’HbA1c dépassaient la valeur cible de 6,5 % de moins de 0,5 % dans 69 % des cas. Conclusions: Les médecins généralistes ont montré une approche centrée sur leur patient. Pour 31 % des patients mal-équilibrés, une inertie thérapeutique a toutefois été notée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2016 Balkau et al. Reason for non.pdf (34.56 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01819501 , version 1 (28-11-2019)
hal-01819501 , version 2 (05-12-2019)

Identifiants

Citer

Beverley Balkau, Serge Halimi, Jean-Frédéric Blickle, Bruno Vergès, Antoine Avignon, et al.. Reasons for non-intensification of treatment in people with type 2 diabetes receiving oral monotherapy: Outcomes from the prospective DIAttitude study. Annales d'Endocrinologie, 2016, 77 (6), pp.649-657. ⟨10.1016/j.ando.2016.03.001⟩. ⟨hal-01819501v2⟩
174 Consultations
132 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More