Quand les entreprises s’emparent de la mort numérique, qui sont les consommateurs potentiels ?

Résumé : Le flou juridique autour de la gestion des traces numériques des défunts (profils de réseaux sociaux, documents ou photos déposés sur des clouds) amène des entreprises à inciter les internautes à anticiper leur mort numérique. Cependant, la pratique se développe difficilement. Cet article [1] identifie cinq profils d’internautes qui se distinguent vis-à-vis de leur intention de préparer leur mort numérique sur la base de trois variables : l’orientation temporelle, l’attachement aux contenus numériques et les motivations à transmettre la mémoire. Des pistes d’actions marketing sont suggérées afin de développer ces pratiques.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-01676282
Contributeur : Andréa Gourmelen <>
Soumis le : vendredi 5 janvier 2018 - 13:47:30
Dernière modification le : jeudi 13 février 2020 - 14:34:03

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Samuel Guillemot, Andréa Gourmelen. Quand les entreprises s’emparent de la mort numérique, qui sont les consommateurs potentiels ?. Revue Française de Gestion, Lavoisier, 2017, 43 (262), pp.123 - 145. ⟨10.3166/rfg.2017.00114⟩. ⟨hal-01676282⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

239