Quand les entreprises s’emparent de la mort numérique, qui sont les consommateurs potentiels ?

Résumé : Le flou juridique autour de la gestion des traces numériques des défunts (profils de réseaux sociaux, documents ou photos déposés sur des clouds) amène des entreprises à inciter les internautes à anticiper leur mort numérique. Cependant, la pratique se développe difficilement. Cet article [1] identifie cinq profils d’internautes qui se distinguent vis-à-vis de leur intention de préparer leur mort numérique sur la base de trois variables : l’orientation temporelle, l’attachement aux contenus numériques et les motivations à transmettre la mémoire. Des pistes d’actions marketing sont suggérées afin de développer ces pratiques.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-01676282
Contributeur : Andréa Gourmelen <>
Soumis le : vendredi 5 janvier 2018 - 13:47:30
Dernière modification le : jeudi 29 août 2019 - 09:48:04

Identifiants

Citation

Samuel Guillemot, Andréa Gourmelen. Quand les entreprises s’emparent de la mort numérique, qui sont les consommateurs potentiels ?. Revue Française de Gestion, Lavoisier, 2017, 43 (262), pp.123 - 145. ⟨10.3166/rfg.2017.00114⟩. ⟨hal-01676282⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

197