La cybernétique entre représentations simple et complexe

Résumé : « Soit une organisation parfaitement définie et contrôlée » disait le Professeur Dupuy pour son premier cours de la dernière promotion de master Recherche en contrôle de gestion en dessinant un rectangle. Puis, il discutait devant des étudiants surpris de ces deux hypothèses simplificatrices rarement discutées. « Qu'est-ce qu'une organisation parfaitement définie ? Existe-t-il des organisations parfaitement contrôlées ? » Le rectangle suppose aussi que l'on peut définir la frontière d'une organisation, une autre hypothèse rarement levée. Au-delà de ces hypothèses peu discutées et levées, la cybernétique a été très critiquée en contrôle de gestion. En séminaire de recherche, le Professeur Dupuy insistait sur le fait que cette science des systèmes capables de s'autoréguler et ses conclusions sont bien souvent caricaturées. A défaut d'être comprise à leur juste valeur, la cybernétique et les métaphores associées seraient rejetées par les chercheurs en contrôle des organisations. La cybernétique ne se limite pas à un problème de contrôlabilité d'un système simple. Le problème de contrôlabilité vise à amener, en un temps fini, un système d'un état initial donné à un état final décidé. Un système simple peut être un mécanisme représentable par des équations linéaires (par exemple, Perrow, 1984). Au-delà de ces représentations simples, la cybernétique vise à l'étude des organisations (organismes vivants ?) s'autorégulant et pouvant être représentés par des systèmes complexes. Les fourmis trouvent un chemin optimal entre le nid et un lieu d'intérêt par une intelligence collective représentable avec un système multi-agent. Le système solaire peut être représenté par un système non-linéaire pouvant présenter un comportement chaotique … Mais un groupe de chercheurs en gestion faisant du vélo peut-il être représenté comme complexe ? L'objet de ce chapitre n'est pas de répondre à cette question réflexive qui aurait pu intéresser le Professeur Dupuy. L'objectif de ce mélange en l'honneur du Professeur Dupuy est d'opérer une clarification conceptuelle ou, pour faire honneur au Professeur Dupuy, de « discuter » les représentations cybernétiques. Pour ce faire, après avoir présenté la cybernétique des systèmes simples (1), nous présenterons celle des systèmes complexes (2) et pourrons in fine répondre à la question de recherche traitée dans ce mélange : « La cybernétique peut-elle contrôler des systèmes représentés comme simples ou complexes ? » (3).
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Les systèmes de gestion entre simplification et complexification, Editions Economica, pp.125-133, 2015
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-01632446
Contributeur : Sylvie Rascol-Boutard <>
Soumis le : mardi 14 novembre 2017 - 09:52:42
Dernière modification le : jeudi 23 novembre 2017 - 16:54:29

Identifiants

  • HAL Id : hal-01632446, version 1

Citation

Pascale Amans, Adrien Bonache, Karen Moris, Sylvie Rascol-Boutard. La cybernétique entre représentations simple et complexe. Les systèmes de gestion entre simplification et complexification, Editions Economica, pp.125-133, 2015. 〈hal-01632446〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

95