Faut-il avoir peur des robots-dentistes ? - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Santé Publique Année : 2023

Should we be afraid of robot dentists?

Faut-il avoir peur des robots-dentistes ?

Résumé

As it seems likely that France, at the forefront in the use of surgical robotic platforms, will authorize the deployment of dental robots in the short term, the purpose of this article is to question what is at stake in this technological revolution, for dental professionals, regulators but also (and above all) for patients: what awareness-raising will the intervention of machines bring? How does robotics reshuffle the cards of the care relationship ? What are the ethical and public health issues? After having defined dental robots asnon-humanoid, automated surgical devices with exclusive restorative vocation, we will see how the field of dental robotics currently oscillates between hopes and illusions. We will describe the new responsibilities and ethical requirements related to the introduction of these AI-powered technical objects, as well as the necessary safeguards that have to be implemented in order to avoid any moral buffer and to protect patients from any robotization (literally or metaphorically in the sense of ‘zombification’). Finally, wewill show that ultimately the question of robot-dentists is the natural evolution of unreasonable application of industrial processes to the rationalization of health and ectopic, neo-liberal practices shifting healthcare into a commercial commodity. Patients can participate in reversing this trend, by recalling that the centrality of the human person is the cornerstone of health professions.
Comme il est vraisemblable que la France, à la pointe dans l’utilisation des plateformes robotiques chirugicales, autorise à court terme le déploiement de robots-dentistes sur son territoire, l’objectif de cet article est d’interroger ce qui se joue dans cette révolution technologique, pour les professionnels dudentaire, les régulateurs, mais aussi (et surtout) pour les patients : quelle(s) prise(s) de conscience l’intervention de la machine et les mutations qui lui sont associées peuvent-elles amener ? Comment la robotique rebat-elle les cartes de la relation de soin ? Pour quels enjeux éthiques et de santé publique ? Après avoir défini les robots-dentistes comme des dispositifs chirurgicaux automatisés à vocation réparatrice, pour l’instant non anthropomorphes, nous verrons comment le domaine de la robotique dentaire oscille entre espoirs et illusions. Nous décrirons les nouvelles responsabilités et exigences éthiques liées à l’introduction de ces objets techniques équipés d’intelligence artificielle, ainsi que les nécessaires garde-fous à implémenter pour éviter toute distanciation morale et pour protéger la patientèle de toute robotisation (au sens propre ou au sens métaphorique de « zombification »). Nous montrerons enfin que la question du robot-dentiste n’est finalement que l’évolution naturelle de l’application déraisonnée de procédés industriels à la rationalisation de la santé et de pratiques néolibérales ectopiques conduisant à sa marchandisation. Les patients peuvent participer à l’infléchissement de cette tendance, en rappelant que la centralité de la personne humaine constitue la pierre angulaire des métiers de la santé.
Fichier principal
Vignette du fichier
Aouacheria_Sante_publique_2023.pdf (409.59 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04259652 , version 1 (26-10-2023)

Identifiants

Citer

Abdel Aouacheria. Faut-il avoir peur des robots-dentistes ?. Santé Publique, 2023, 35 (5), ⟨10.3917/spub.hs1.2023.0173⟩. ⟨hal-04259652⟩
41 Consultations
1 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More