Les neurofilaments : un nouveau biomarqueur clé pour les cliniciens. Partie 1 : intérêt des neurofilaments dans la prise en charge des maladies neurodégénératives - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Annales de Biologie Clinique Année : 2022

Neurofilaments: a key new biomarker for clinicians. Part 1: importance of neurofilaments in the management of neurodegenerative diseases

Les neurofilaments : un nouveau biomarqueur clé pour les cliniciens. Partie 1 : intérêt des neurofilaments dans la prise en charge des maladies neurodégénératives

Benoit Rucheton
Aurélie Bedel
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 935408

Résumé

Neurological biomarkers are of great use for clinicians, as they can be used for numerous purposes: guiding clinical diagnosis, estimating prognosis, assessing disease stage and monitoring progression or response to treatment. This field of neurology has evolved considerably in recent years due to analytical improvements in assay methods, now allowing the detection of biomarkers not only in cerebrospinal fluid (CSF) but also in blood. This progress greatly facilitates the repeated quantification of biomarkers, the collection of blood being much less invasive than that of CSF. Among the various informative biomarkers of neurological disorders, neurofilaments light chains (NfL) have proven to be particularly attractive in many contexts, in particular for the diagnosis and prognosis of neurodegenerative diseases (which this review will present), but also in other contexts of neurological disorders (which will be detailed in part 2). We further address the added value of NfL compared to other biomarkers commonly used to monitor the diseases described in this review.
Les biomarqueurs neurologiques sont d’une grande utilité, car ils peuvent être utilisés à de nombreuses fins : orienter le diagnostic clinique, estimer le pronostic, évaluer le stade de la maladie et surveiller la progression ou la réponse au traitement. Ce domaine de la neurologie a considérablement évolué ces dernières années grâce à l’amélioration des méthodes de dosage, permettant désormais la détection de biomarqueurs non seulement dans le liquide cérébro-spinal (LCS) mais aussi dans le sang. Ce progrès facilite la quantification répétée des biomarqueurs, le prélèvement de sang étant beaucoup moins invasif que celui du LCS. Parmi les différents biomarqueurs informatifs des troubles neurologiques, la chaîne légère des neurofilaments (NfL) s’est révélée particulièrement intéressante dans de nombreux contextes, notamment pour le diagnostic et le pronostic des maladies neurodégénératives (que cette revue présentera), mais aussi dans d’autres contextes de troubles neurologiques (qui seront détaillés dans la partie 2). La valeur ajoutée du NfL par rapport aux autres biomarqueurs couramment utilisés est analysée.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04258410 , version 1 (25-10-2023)

Identifiants

Citer

Constance Delaby, Olivier Bousiges, Damien Bouvier, Catherine Fillée, Anthony Fourier, et al.. Les neurofilaments : un nouveau biomarqueur clé pour les cliniciens. Partie 1 : intérêt des neurofilaments dans la prise en charge des maladies neurodégénératives. Annales de Biologie Clinique, 2022, 80 (5), pp.431-440. ⟨10.1684/abc.2022.1757⟩. ⟨hal-04258410⟩
9 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More