Le juge ordinaire français et le contrôle de la constitutionnalité des lois - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2009

Le juge ordinaire français et le contrôle de la constitutionnalité des lois

Résumé

Alors que la doctrine va répétant depuis deux siècles que les juges, judiciaire et administratif ne sont pas habilités à apprécier la constitutionnalité des lois, Julien Bonnet affirme que cette incompétence juridictionnelle n'est pas fondée en droit. Affirme, mais aussi, mais surtout, démontre, explique, critique et propose. Si penser c'est d'abord casser les idées qui ont structuré une manière « naturelle » de percevoir la réalité, si penser c'est d'abord penser contre soi-même, alors l'ouvrage d e Julien Bonnet est un « petit » chef-d'oeuvre juridique. [...]Prenant un par un les arguments généralement avancés par la doctrine - l'article 10 de la loi des 16-24 août 1790, les articles 6 et 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme, l'article 61 de la constitution de 1958 - Julien Bonnet désentortille si bien toutes les ficelles qu'il convainc son lecteur qu'aucune règle de droit positif interdit au juge ordinaire de contrôler la constitutionnalité des lois. [...]C'était avant la révision du 23 juillet 2008 qui reconnaît à tout justiciable le pouvoir de soutenir, à l'occasion d'une instance en cours devant une juridiction, qu'une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit. Le constituant a donc choisi une autre voie que celle préconisée par Julien Bonnet. [...] Au demeurant, comme la magie du bain révélateur fait apparaitre la photographie, cette révision fait ressortir la pertinence des analyses, critiques et propositions doctrinales de Julien Bonnet [...] : l'histoire n'est pas finie, elle peut lui réserver de « bonnes » surprises !Mais déjà, son ouvrage est, pour la doctrine, une heureuse surprise car en menant une recherche qui n'a pas craint de prendre « l'intérêt du système juridictionnel » pour souci au risque de paraître contrarier les intérêts de sa discipline, Julien Bonnet a porté haut les exigences de l'éthique du juriste, du chercheur, de l'universitaire.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03720042 , version 1 (11-07-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03720042 , version 1

Citer

Julien Bonnet. Le juge ordinaire français et le contrôle de la constitutionnalité des lois : Analyse critique d'un refus. Dalloz / Nouvelle Bibliothèque de Thèses, 716 p., 2009, 978-2-247-08238-4. ⟨hal-03720042⟩
33 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More