Tentatives d’empowerment de groupes et mouvements sociaux - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Tentatives d’empowerment de groupes et mouvements sociaux

(1) , (2) , (3)
1
2
3

Résumé

As the European Union faces economic and financial crisis and struggles to offer consistent responses to armed conflicts outside its borders, some political scientists are wondering whether it is still worth studying the EU (Rozenberg, 2015). This panel aims at shifting away from approaches emphasising Europeanization or ‘opposing Europe’ (Szczerbiak, Taggart, 2008). The panel’s purpose is to analyse the links between EU dynamics and national political spaces in the new member states, candidate countries and neighbourhood countries, in order to better understand the social effects of the implementation of EU programmes. Building on sociological approaches to the EU (Guiraudon, Favell, 2011; Georgakakis, 2012), we seek to investigate the potentially structuring effects of these programmes. Papers will in particular focus on the emergence and socialisation of activists and expert groups facilitated by the EU funds. They will analyse the reconfiguration of power relations between actors within national spaces. How do domestic actors refer to and use European references and resources? To what extent do these uses help legitimising or delegitimising specific issues?
Alors que l’Union européenne, fragilisée et en proie à la crise économique et financière, peine à apporter des réponses cohérentes aux conflits armés qui se déroulent en dehors de ses frontières, certains chercheurs se demandent s’il faut « continuer à étudier l’UE » (Rozenberg, 2015). Au-delà des questionnements arrimés à l’actualité européenne immédiate, cette section propose de prendre distance avec les analyses en terme d’européanisation ou de résistance à l’Europe et de laisser de côté toute démarche évaluative de la supposée efficacité des programmes proposés par l’UE. Elle invite à se pencher sur l’articulation entre les dynamiques communautaires et les espaces politiques nationaux des nouveaux États membres, des pays candidats et ceux du voisinage, pour étudier les logiques sociales qui sous-tendent la mise en œuvre des programmes et financements communautaires. Dans la lignée des études sociologiques de l’Europe (Guiraudon, Favell, 2011 ; Georgakakis, 2012), nous souhaitons interroger l’hypothèse de leurs effets potentiellement structurants. Nous nous focaliserons sur les questions de constitution et de socialisation de groupes d’experts ou de militants et sur les (re)configurations de relations de pouvoir entre les acteurs de l’espace national. Nous nous intéresserons à la manière dont ces acteurs se saisissent de références et de ressources européennes pour légitimer certaines causes, en délégitimer d’autres.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03231329 , version 1 (20-05-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03231329 , version 1

Citer

Emmanuelle Reungoat, Claire Visier, Dorota Dakowska. Tentatives d’empowerment de groupes et mouvements sociaux. Les financements communautaires aux marges de l’Europe. Sociologie des usages, Association Française de Science Politique (afsp), Jul 2017, Montpellier, France. ⟨hal-03231329⟩
21 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More