Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Devenir des médicaments dans l’environnement

Résumé : Après leur utilisation thérapeutique ou diagnostique, les médicaments ne sont pas toujours complètement métabolisés ; ainsi les médicaments humains et/ou leurs métabolites sont rejetés continuellement dans les eaux usées. Or les stations d’épuration ne permettent pas leur complète élimination. Les résidus de médicaments rejoignent ainsi le milieu récepteur, c’est-à-dire essentiellement les eaux de surface. Les médicaments sont, par ailleurs, des substances le plus souvent conçues pour être biologiquement actives. Elles peuvent ainsi interagir avec des cibles biologiques spécifiques. Dans le cadre du Programme national d’écotoxicologie (Enimed), certains médicaments ont été dosés en entrée et sortie de stations d’épuration des eaux usées ; les concentrations mesurées sont en accord avec la littérature. Cela suscite des interrogations sur les risques écologiques et sanitaires liés à la présence de résidus de médicaments dans les eaux.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02880941
Contributeur : Romain Roquelaure <>
Soumis le : jeudi 25 juin 2020 - 12:55:59
Dernière modification le : vendredi 26 juin 2020 - 03:37:24

Identifiants

  • HAL Id : hal-02880941, version 1

Collections

Citation

Hélène Fenet, Elena Gomez, Marie Leclerc, Claude Casellas. Devenir des médicaments dans l’environnement. Environnement, Risques and Santé, John Libbey Eurotext, 2006, 5 (4), pp.243-247. ⟨hal-02880941⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21