Le mariage, une union rétroactive ?

Résumé : Dans un arrêt rendu le 30 janvier 2019, la Cour de cassation étend la mission du juge aux affaires familiales en affirmant que celui-ci est compétent pour liquider les créances entre époux antérieures au mariage. La suite de l’attendu de principe surprend : la Haute juridiction semble sous-entendre que les règles applicables à la liquidation du régime matrimonial des époux doivent s’appliquer. Si la solution présente l’avantage de la simplicité, en uniformisant le sort des intérêts patrimoniaux des époux, elle est juridiquement contestable.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02414014
Contributeur : Pauline Marcou <>
Soumis le : lundi 16 décembre 2019 - 14:22:21
Dernière modification le : mardi 17 décembre 2019 - 02:28:46

Identifiants

  • HAL Id : hal-02414014, version 1

Collections

Citation

Pauline Marcou. Le mariage, une union rétroactive ?. Revue Lamy Droit civil, Wolters Kluwer France - Les Éditions Lamy, 2019, n° 171, pp.27-30. ⟨hal-02414014⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

19