Fougères et parfumerie

Résumé : Les composés organiques volatils ont été identifiés chez une vingtaine de fougères françaises. Certains d’entre eux ont été reliés à l’ "accord fougère" décrit par les parfumeurs. Bien que la dénomination « fougère » très prisée en parfumerie, en cosmétique et dans les produits d’hygiène se réfère à une odeur qualifiée de fantaisiste par les parfumeurs, la coumarine, le (E)-2-hexénal, le (Z)-3-hexénol et le 1-octèn-3-ol sont couramment utilisés dans les parfums appartenant à l’accord fougère. Cela démontre que l’imagination des parfumeurs rejoint en fait la nature et que leur représentation olfactive de "la fougère" est finalement proche de la réalité.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02264762
Contributeur : Sylvie Rapior <>
Soumis le : mercredi 7 août 2019 - 15:50:10
Dernière modification le : lundi 18 novembre 2019 - 15:26:35

Fichier

Fons2013_SHHNH_COV_ParfumerieA...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02264762, version 1

Citation

Françoise Fons, Didier Froissard, Jean-Marie Bessière, Alain Fruchier, Bruno Buatois, et al.. Fougères et parfumerie. Annales de la Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault, 2013, 153, pp.96-108. ⟨hal-02264762⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

19