Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Fougères et parfumerie

Résumé : Les composés organiques volatils ont été identifiés chez une vingtaine de fougères françaises. Certains d’entre eux ont été reliés à l’ "accord fougère" décrit par les parfumeurs. Bien que la dénomination « fougère » très prisée en parfumerie, en cosmétique et dans les produits d’hygiène se réfère à une odeur qualifiée de fantaisiste par les parfumeurs, la coumarine, le (E)-2-hexénal, le (Z)-3-hexénol et le 1-octèn-3-ol sont couramment utilisés dans les parfums appartenant à l’accord fougère. Cela démontre que l’imagination des parfumeurs rejoint en fait la nature et que leur représentation olfactive de "la fougère" est finalement proche de la réalité.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02264762
Contributeur : Sylvie Rapior <>
Soumis le : mercredi 7 août 2019 - 15:50:10
Dernière modification le : mercredi 8 avril 2020 - 11:32:04
Document(s) archivé(s) le : jeudi 9 janvier 2020 - 04:01:06

Fichier

Fons2013_SHHNH_COV_ParfumerieA...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02264762, version 1

Citation

Françoise Fons, Didier Froissard, Jean-Marie Bessière, Alain Fruchier, Bruno Buatois, et al.. Fougères et parfumerie. Annales de la Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault, Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault, 2013, 153, pp.96-108. ⟨hal-02264762⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

89

Téléchargements de fichiers

43