ANALYSE COMPARATIVE DES PROCÉDURES PONCTUATIONNELLES DANS TROIS SUPPORTS PÉDAGOGIQUES

Résumé : À partir du principe, que la ponctuation contribue à la production du sens en tant qu'organisateur de la séquentialité et indicateur syntagmatique et énonciatif (Anis 2004), nous nous proposons d'observer le récit historique didactique d'un point de vue diachronique, en faisant l'hypothèse qu'il évolue dans le temps en termes de complexité, compte tenu de travaux récents mettant en évidence la nature de plus en plus « composite » des supports d'apprentissage. Cette complexité se traduirait par un usage spécifique de la ponctuation, particulièrement révélateur lorsque le récit didactique historique relève d'un support numérique. Après un détour sur l'état de la question concernant les définitions du récit historique à visée didactique, des supports d'apprentissage dits « composites » et de la ponctuation, nous proposerons une description argumentée des procédures ponctuationnelles à l'oeuvre dans le support retenu, dans une perspective comparatiste. Notre corpus sera composé de trois documents : un extrait de manuel scolaire d'histoire de 1927, un extrait de manuel scolaire d'histoire contemporain et enfin un module pédagogique numérique d'histoire. Notre corpus porte sur le thème historique qui vise la découverte de la période napoléonienne du Consulat à l'Empire, pour des élèves de cycle 3 en CM2 (5 ème primaire). Cadre théorique LE RÉCIT HISTORIQUE DIDACTIQUE Incontournable dans les manuels d'histoire qui ont fixé de longue date cette forme spécifique de récit historique (Deleplace 2007), ce genre d'écrit, dont D. Cariou (2006 : 180) a mis en évidence « les procédés de mise à distance », entremêle les visées (informer, expliquer, décrire…). En effet, s'appuyant sur les travaux de P. Ricoeur (1983) et de J.S. Bruner (1991, 1996), N. Lautier et N. Allieu-Mary rappellent que « la compréhension et l'explication opèrent par une même compréhension narrative qui organise les évènements selon un schème familier structuré par le changement du cours des choses » (2008 : 103). La dimension explicative est donc inhérente à cette forme narrative. C'est aussi que, « Récit d'évènement, le texte historique est aussi, voire d'abord, le récit de son sens » (Deleplace 2007 : 35). À l'hétérogénéité constitutive de sa visée s'ajoute une autre caractéristique, analysée par M. Laparra : « dans presque tous les cas, le lecteur doit être capable d'expanser certains éléments du texte. Les textes historiques à visée didactique se caractérisent en effet par le rôle essentiel joué par les procédures de condensation » (1991 : 120). Ainsi prévaut dans ces récits la nécessité de rendre compte de manière très synthétique à la fois d'informations denses et nombreuses et d'une logique explicative, ce qui induit inévitablement des choix syntaxiques et ponctuationnels spécifiques.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.umontpellier.fr/hal-02073431
Contributeur : Patricia Principalli <>
Soumis le : mardi 19 mars 2019 - 22:02:14
Dernière modification le : mercredi 17 juillet 2019 - 16:00:03
Document(s) archivé(s) le : jeudi 20 juin 2019 - 16:29:45

Fichier

procédures ponctuationnelles ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02073431, version 1

Citation

Richard-Principalli Patricia, Belinda Lavieu-Gwozdz. ANALYSE COMPARATIVE DES PROCÉDURES PONCTUATIONNELLES DANS TROIS SUPPORTS PÉDAGOGIQUES. Le Français Aujourd'hui, Armand Colin / Dunod ; Association française des professeurs de français ; Association française des enseignants de français (AFEF), 2014. ⟨hal-02073431⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

63

Téléchargements de fichiers

9