RSE et réseau des parties prenantes : une norme informationnelle peut-elle émerger ?

Résumé : A partir des typologies des parties prenantes proposées par la littérature, cet article explore les conditions d’influence de deux acteurs principaux sur la politique RSE de l’entreprise : les actionnaires et les consommateurs. Selon la théorie du réseau, le pouvoir des parties prenantes est d’autant plus fort qu’elles s’allient et donc partagent leurs attentes et leurs informations au lieu de laisser la centralité à l’entreprise. Mais consommateurs et actionnaires peuvent-ils partager leurs informations ? Alors que les actionnaires ont un socle commun d’évaluation de la RSE, les consommateurs peinent à normaliser leurs attentes. A partir d’entretiens semi-directifs auprès de 20 consommateurs, les résultats concluent en la possibilité d’une convergence car les répondants sont favorables à une information standardisée proche de celle des actionnaires. Toutefois, les consommateurs semblent adopter une défiance de principe à l’égard des actionnaires, ce qui peut compromettre l’efficacité du réseau des parties prenantes sur la RSE.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02057540
Contributeur : Martin Donnat <>
Soumis le : mardi 5 mars 2019 - 13:58:04
Dernière modification le : jeudi 6 juin 2019 - 14:41:37

Identifiants

Citation

Anne-Laurence Lafont, Jérôme Pouget, Angélique Rodhain. RSE et réseau des parties prenantes : une norme informationnelle peut-elle émerger ?. Revue de l'Organisation Responsable, ESKA, 2017, 12 (2), pp.41-55. ⟨10.3917/ror.122.0041⟩. ⟨hal-02057540⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

28