Les adénovirus non-humains - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Médecine/Sciences Année : 2015

[Is there a risk of zoonotic disease due to adenoviruses?].

Les adénovirus non-humains

Résumé

Every year brings another round of zoonotic viral infections. Usually they fall under the radar, but the occasional lethal epidemic brings another scare to the public and new urgency to the medical community. The types of these viruses (DNA vs. RNA genomes, enveloped vs. proteinaceous) as well as the preceding host(s) vary. Over the last 20 years, bats have been identified as an enigmatic carrier for several pathogens that have jumped the species barrier and infected humans. Factors that favour the emergence of zoonotic pathogens include the increasing overlap of the human and animal habitats, cultural activities, and the host reservoir. In this context, we asked whether bat and/or nonhuman primate adenoviruses are a risk for human health.
Chaque année, des cas de zoonoses (passage d’un pathogène d’une espèce animale à l’homme) sont recensés sur l’ensemble de la planète. Souvent d’origine virale, ces infections se sont parfois avérées mortelles chez l’homme. Réservoirs de nombreux pathogènes dangereux pour l’homme, les chauves-souris ont particulièrement été incriminées ces 20 dernières années. Le développement des sociétés humaines et les modifications environnementales favorisent les interactions hôtes-réservoirs, amplifiant ainsi l’émergence de zoonoses. Dans ce contexte impliquant la virologie, les bouleversements socioculturels et environnementaux, nous nous sommes interrogés sur la possibilité que des adénovirus de chauves-souris et/ou de primates non-humains puissent, un jour, constituer un risque pour l’homme.
Fichier principal
Vignette du fichier
medsci20153112p1102.pdf (160.67 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

hal-01990782 , version 1 (23-01-2019)

Identifiants

Citer

Fabien Loustalot, Sophie Creyssels, Sara Salinas, Mária Benkö, Balázs Harrach, et al.. Les adénovirus non-humains : Un risque zoonotique ?. Médecine/Sciences, 2015, 31 (12), pp.1102-1108. ⟨10.1051/medsci/20153112013⟩. ⟨hal-01990782⟩
50 Consultations
147 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More