Les Fables à l’école : un genre patrimonial européen ?

Abstract : Les fables de La Fontaine, celles de Krylov ou d’Esope relèvent du patrimoine européen. Les auteurs aussi assurément, même si leur statut diffère d’un pays à l’autre, d’un espace linguistique à un autre. Cet ouvrage s’intéresse aux fables à l’école car le genre est présent au sein des écoles publiques européennes depuis le XIXème siècle. De quelle vertu particulière est pourvue la fable pour figurer dans les corpus scolaires ? Y a-t-il dans les fables une matière qui les rende plus adéquates à des fins didactiques? Les fables d’Esope, Phèdre, Lessing, Krylov ou La Fontaine relèvent-elles d’une même poétique ? Quelle part l’école prend-elle sur la définition de cette poétique ? Quels nations, pays, cantons ou régions ont accueilli des fables dans leurs curricula ? Quels fabulistes ont été choisis pour figurer dans les corpus nationaux, régionaux ou cantonaux ? À quels enjeux didactiques particuliers répondent-elles ? Sous quelles contraintes sociales et politiques apparaissent et disparaissent-elles ? Les contributeurs de cet ouvrage sont des chercheurs en didactique, de différents pays européens, intéressés par l’apprentissage et l’enseignement de la littérature dans leurs régions et regroupés depuis 2010 au sein du réseau international « Histoire de l’Enseignement de la Littérature : Comparaison Européenne » (HELiCE).
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-01827508
Contributeur : Brigitte Louichon <>
Soumis le : lundi 2 juillet 2018 - 14:08:20
Dernière modification le : vendredi 14 juin 2019 - 01:10:13

Identifiants

  • HAL Id : hal-01827508, version 1

Citation

Brigitte Louichon, Marie-France Bishop, Christophe Ronveaux. Les Fables à l’école : un genre patrimonial européen ? . France. Peter Lang, « Exploration », 2017. ⟨hal-01827508⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

65