Pourquoi le patient obèse morbide est-il un patient à risque anesthésique élevé ?

Résumé : L’association d’un syndrome d’apnées du sommeil (SAS) à une obésité morbide est très fréquente, et induit un risque élevé de complications per- et postopératoires. Le dépistage préopératoire du SAS est crucial, ainsi que sa prise en charge spécifique : utilisation d’une pression positive continue pré-, per- et postopératoire. Le patient obèse est à risque de complications respiratoires périopératoires qui regroupent essentiellement l’accès difficile aux voies aériennes (intubation, ventilation difficile voire impossible), et les détresses respiratoires postextubation secondaires à la formation d’atélectasies ou à l’obstruction des voies aériennes, parfois associées à l’utilisation de dérivés morphiniques. Pour prévenir ces complications respiratoires périopératoires, sont conseillés : la mise en place de protocoles de ventilation au masque et d’intubation difficile ainsi que le recours à la ventilation protectrice, avec une épargne morphinique et un positionnement semi-assis tout au long de la prise en charge, associés à un monitorage rapproché en postopératoire. Le patient obèse présente également un risque cardiovasculaire augmenté. Un dépistage des complications cardiovasculaires préexistantes avec un traitement approprié en préopératoire, associé à une optimisation hémodynamique per- et postopératoire et à un monitorage rapproché permettent de limiter ce risque. Du fait d’une pharmacocinétique et d’une pharmacodynamie mal connue chez le patient obèse morbide, la titration des drogues anesthésiques est fondamentale, associée à un monitorage de la profondeur d’anesthésie surtout chez les patients curarisés chez qui un monitoring du bloc neuromusculaire est indispensable. La maladie thromboembolique étant d’incidence augmentée chez le patient obèse, une prophylaxie appropriée contre la maladie veineuse thromboembolique après évaluation du rapport bénéfice–risque et une mobilisation précoce sont recommandées.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-01790563
Contributeur : Dominique Mornet <>
Soumis le : mercredi 22 janvier 2020 - 14:58:36
Dernière modification le : jeudi 23 janvier 2020 - 10:09:03

Fichier

2018 De jong et al., Pourquoi ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Audrey de Jong, Daniel Verzilli, Marie Geniez, Gérald Chanques, David Nocca, et al.. Pourquoi le patient obèse morbide est-il un patient à risque anesthésique élevé ?. La Presse Médicale, Elsevier Masson, 2018, 47 (5), pp.453-463. ⟨10.1016/j.lpm.2018.01.016⟩. ⟨hal-01790563⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

82

Téléchargements de fichiers

16