La Grammaire de texte : un domaine confronté aux allants de soi - Université de Montpellier Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Le Langage et l'Homme Année : 2009

La Grammaire de texte : un domaine confronté aux allants de soi

Résumé

La grammaire, avec ce qu'elle rassemble de faits discriminants et de classements, combine (pour ne pas dire cumule) des catégorisations plus ou moins discutables. Cela concerne notamment les jugements qui portent sur les textes, d'autant que la « grammaire textuelle », avec la conformisation qu'elle suppose, est en prise avec diverses variations et valeurs socioculturelles. De ce point de vue, on peut admettre que, si la grammaire s'est approprié l'organisation textuelle, cela s'est produit par le biais d'une stéréotypisation des règles qui lui sont consacrées, lesquelles ne sont pas exemptes (au contraire !) de fondements idéologiques (Cf. Harris, Corbin, repris par Le Prieult 2006). Ces fondements sont liés par ailleurs à des représentations collectives, linguistiques et culturelles, qui sont en partie basées sur des automatismes (Dufays 1997), et ont du mal à s'extraire d'une dimension axiologique (cf. Boyer 2007). Nous verrons néanmoins que les jugements qui sont tenus sur les textes, dans les domaines en particulier de l'enseignement et de l'apprentissage, renvoient à des pratiques discursives qui interviennent plus significativement dans les ouvrages critiques que dans les supports pédagogiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
LaGrammairedetexte2009.pdf (87.49 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

hal-01707636 , version 1 (28-02-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01707636 , version 1

Citer

Frédéric Torterat. La Grammaire de texte : un domaine confronté aux allants de soi. Le Langage et l'Homme, 2009, 45 (2), pp.53-60. ⟨hal-01707636⟩
73 Consultations
97 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More