Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Biomarqueurs prédictifs de l’efficacité des inhibiteurs de checkpoint immunitaire dans le traitement des cancers

Résumé : La remarquable efficacité des inhibiteurs de checkpoint immunitaire PD-1/PD-L1 et CTLA4 a mené à de nombreuses autorisations de mise sur le marché dans les mélanomes, les cancers du poumon, les cancers du rein et d’autres cancers. Cependant, le bénéfice de ces traitements se restreint à une part variable de patients, soulignant la nécessité de disposer de biomarqueurs prédictifs de leur efficacité. Plusieurs paramètres prédictifs de réponse se dessinent : les tests compagnons, tel que l’immunohistochimie PD-L1, la charge mutationnelle, le statut immunitaire de la tumeur et son profil moléculaire. Ils ne permettent pas de sélection parfaite, mais une stratégie de standardisation de certains tests se met progressivement en place. Par ailleurs, la complémentarité de certaines méthodes et l’émergence de nouvelles approches, telles que les techniques in situ multiparamétriques et l’étude du microbiote intestinal offrent l’opportunité de rationaliser encore plus les patients susceptibles de bénéficier de l’immunothérapie. Cet article a pour but de décrire les facteurs prédictifs validés ou potentiels de réponse à l’immunothérapie.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02408694
Contributeur : Amandine Michel-Avella <>
Soumis le : vendredi 13 décembre 2019 - 10:20:29
Dernière modification le : lundi 10 février 2020 - 18:12:58

Identifiants

Citation

Michaël Duruisseaux, Cécile Lize-Dufranc, Céline Badoual, Frédéric Bibeau. Biomarqueurs prédictifs de l’efficacité des inhibiteurs de checkpoint immunitaire dans le traitement des cancers. Annales de Pathologie, Elsevier Masson, 2017, 37 (1), pp.46-54. ⟨10.1016/j.annpat.2016.12.016⟩. ⟨hal-02408694⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35