L’Impact de la production d’énergie sur les pathologies respiratoires : le cas de la raffinerie des Flandres, (1): 157-175,

Abstract : Cet article examine l’impact du dioxyde de soufre (SO2) dans le département du Nord de la France sur les pathologies respiratoires à l’échelle de la commune pour la période de 2007 à 2011. L’arrêt des activités de la raffinerie des Flandres dans le nord de la France, en septembre 2009, est utilisé comme expérience naturelle. Cette étude montre, tout d’abord, que l’arrêt de l’activité de raffinage, suivi en 2010 par la fermeture définitive de la raffinerie, diminue la concentration en SO2. Ce choc exogène sert ensuite à étudier l’impact sanitaire d’une importante concentration en SO2 qui résulte de la production d’énergie. Les estimations suggèrent que la diminution de la concentration en SO2 a réduit significativement la sévérité des pathologies respiratoires. L’arrêt des activités de la raffinerie entraîne par ailleurs des effets significatifs sur le revenu des communes.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02024876
Contributeur : Emmanuelle Lavaine <>
Soumis le : mardi 19 février 2019 - 13:56:51
Dernière modification le : jeudi 28 février 2019 - 01:32:46

Identifiants

  • HAL Id : hal-02024876, version 1

Collections

Citation

Emmanuelle Lavaine. L’Impact de la production d’énergie sur les pathologies respiratoires : le cas de la raffinerie des Flandres, (1): 157-175,. Economie et Prévisions, 2016. ⟨hal-02024876⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17