Coûts historiques vs. justes valeurs pour mesurer le résultat comptable ? Les arguments comparés des professionnels du chiffre

Abstract : L’ANC a lancé en 2011 un appel à projet évoquant la nécessité de réhabiliter le compte de résultat en écartant la comptabilisation de profits non réalisés, prenant ainsi le contre-pied de la conception développée par l’IASB. L’objectif prioritaire de notre recherche est donc, en réponse à cet appel à projet, de comprendre quels sont les arguments développés par les professionnels du chiffre en faveur de l’intégration, ou du rejet, de plus-values latentes dans la détermination du résultat comptable. Quelles sont les argumentations développées en faveur de l’approche dite moniste qui induit le recours exclusif à des coûts historiques (CH), ou de l’approche dualiste, favorable au recours aux justes valeurs (JV) ? L’étude qualitative porte sur 31 entretiens semi-directifs. De la double analyse de contenu, lexicale puis thématique, il ressort tout d’abord des proximités de langage et de préoccupations entre certaines professions qui dépassent le clivage émetteur/utilisateur de l’information comptable. Il ressort ensuite que CH et JV ne sont pas caractéristiques de modèles comptables opposables, mais bien complémentaires de nos jours, du point de vue des professionnels interrogés.
Liste complète des métadonnées

https://hal.umontpellier.fr/hal-02010717
Contributeur : Anthony Herrada <>
Soumis le : jeudi 7 février 2019 - 13:38:31
Dernière modification le : vendredi 11 octobre 2019 - 20:23:10

Identifiants

Citation

Sophie Giordano-Spring, Isabelle Martinez, Olivier Vidal. Coûts historiques vs. justes valeurs pour mesurer le résultat comptable ? Les arguments comparés des professionnels du chiffre. Comptabilité - Contrôle - Audit, Association Francophone de Comptabilité ; Vuibert, 2015, 21 (3), pp.119-148. ⟨10.3917/cca.213.0119⟩. ⟨hal-02010717⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

62